Notes on blindness, immersion dans la cécité

le: 25 septembre 2016 par Christian Belala dans en 360, TransfoNum
Tags: , , ,

 
 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

 
 

Enregistrer

 
 

Enregistrer

 

Enregistrer

 
 

Enregistrer

 

Dans un monde où l’inclusion est notre quotidien, il reste difficile de se mettre à la place de quelqu’un qui vit avec une déficience physique ou sensorielle. C’est là que peut intervenir la réalité virtuelle.
Notes on blindness est l’exemple qui atteint cette promesse, une narration qui nous immerge dans une expérience cognitive et émotionnelle de la cécité.

Une expérience conçue pour comprendre la perception du monde d’une personne aveugle.
Une immersion basée sur les enregistrements audio du professeur John Hull, qui a commencé à enregistrer ses pensées et ses sentiments lorsqu’il a perdu la vue dans les années 80.

L’expérience utilise ainsi ses enregistrements audio pour créer une expérience de réalité virtuelle émouvante et instructive.

Lorsque l’on met le casque de réalité virtuelle, l’expérience est essentiellement audio au début.
Il n’y a pas d’images, pas de graphismes, juste une bande sonore évoquant l’environnement sonore.

Cette absence d’images permet de se concentrer sur les sons, ce qui est l’une des principales façons dont les personnes aveugles naviguent dans le monde.

Dans cette expérience, le principe de l’écholocalisation est utilisé pour simuler la perception sensorielle d’une personne aveugle.
L’écholocalisation est utilisée par certains animaux, comme les chauves-souris ou les dauphins, pour détecter leur environnement à l’aide d’ondes sonores. Ainsi lorsque ces ondes sonores frappent un objet, elles rebondissent sous forme d’écho permettant de détecter la distance, la forme, la taille et la texture de l’objet.
Dans cette expérience virtuelle, le mixage judicieux de sons spatialisés associés aux effets visuels imite ainsi l’écho qui se produit lorsqu’un son frappe un objet et rebondit, permettant à notre tour de percevoir et comprendre son environnement, d’identifier les objets, les formes, environnement.

Différentes scènes s’enchainent, des pas, une flaque d’eau, vent, arbre, enfants, cris, pluie, un parc, un marché…
Immergé dans l’obscurité nous comprenons la différence entre obscurité et cécité.

Une expérience éclairante qui permet vraiment de comprendre la difficulté de naviguer dans un environnement inconnu sans la capacité de voir.

A retrouver sur Gear VR
ou Oculus

En savoir plus sur motionXmedia ou UploadVR

retrouvez cette page en mobilité !

Utilisez ce QR-code unique avec votre appareil mobile.
Ce code permettra de retrouver l'url de cette page, la sauvegarder, la partager...

Dans la même catégorie :

Laisser un commentaire