La prise de vue immersive, les basiques de la captation à 360°

J’ai besoin de réussir mes prises de vue en immersion, je retiens les basiques de la 360°

Très loin du gadget, la prise de vue en 360° permet au visionnage de se replonger en immersion dans l’environnement et le contexte de la capture.

Exemple de capture photo 360

Utilité indiscutable en formation, en visite immobilière, musée, en marketing, ou encore en découverte d’un voyage … Les usages professionnels ne font qu’accroître et sont très tendance.
Avec des équipements de plus en plus abordable ces dernières années, les utilisations hors professionnel se développent aussi.
Ainsi, se replonger dans ses voyages, ses loisirs, ou ses événements familiaux ou entre amis, est devenu à la portée d’un plus grand nombre.

Selon l’expérience partagée, l’immersion et le message est différent, le hors cadre replonge dans le contexte du moment.

Exemple concret :

– Cette première photo présente une machine à boisson chaude à disposition, le hors cadre peut suggérer un espace convivial :

Des clichés supplémentaire seraient nécessaires pour situer le contexte.



– Cette seconde photo, en 360°, présente le même lieu en immersion, l’espace convivial peut ici être apprécié et la machine replacée dans son contexte :

Chacun peut changer l’axe de vue pour s’imprégner de l’espace.
Un espace qui s’apprécie davantage lorsque l’on dispose d’un casque VR.

Une technologie abordable et simple, voici quelques astuces de mon retour d’expérience sur la captation immersive pour la mettre en oeuvre sans surprise :

1 – Garder l’appareil non incliné pour respecter un horizon droit pendant la prise de vue.

En cas d’inclinaison à la prise de vue, le rendu le sera également, à moins de vouloir proposer une immersion en mer.

2 – Utiliser un manche, un bâton de selfie … pour éloigner de l’objectif la main pendant la prise de vue

Quelques centimètres suffisent pour éloigner la main de l’objectif et éviter une main géante ou des doigts de géant.

3 – Stabiliser la captation, comme pour les prises de vues classiques.

Les tremblements et autres roulis seront très mal ressentis au visionnage, ou au mieux donnera un rendu flou.

4 – Eviter les pieds caméra et trépieds traditionnels d’appareil photo.

Leur large socle, adapté aux appareils traditionnels, ainsi que poignée et pieds, seront visible sur la prise de vue, préférer un monopode

5 – Rien de proche sur les côtés de l’appareil au niveau de la jonction des capteurs.

Tout ce qui est proche sera déformé à la reconstitution de l’image, ce parallaxe dépend de chaque appareil, la distance minimum dépend de chaque appareil.

6 – Eviter le soleil directement sur un seul des capteurs

Le capteur directement face au soleil recevra plus de lumière que l’autre situé à l’opposé.

Orienter l’appareil pour que le soleil soit placé au point de couture des caméras permet d’éviter cette différence de luminosité, et également la formation d’halo ou d’artefact non désiré.

7 – Les capteurs au niveau des yeux pour une prise de vue à la première personne.

Garder toujours à l’esprit que ce que l’on capte correspond à ce que l’on verrai en y mettant notre tête, surtout nos yeux, préférer ainsi une captation à hauteur de ce que l’on voit naturellement.

L’appareil posé sur une table ou au sol (donc nos yeux sur une table ou au sol) feront un rendu intéressant si l’on veut se mettre dans les yeux d’un insecte.
Inversement, une captation de hauteur exagérée par rapport à la situation produira un effet de vue d’un géant.
Une mauvaise hauteur de captation peut aussi altéré la perception de la taille des sujets, comme également les perspectives.

8 – Eviter les gros plans, sauf pour un rendu artistique volontaire.

Un sujet trop prêt risque d’être mal interprété et être déformé, à moins de vouloir surprendre avec un selfie démesuré.

Ne pas être trop loin non plus 🙂

9 – Ne pas être trop loin du ou des sujets.

Les appareils de captation 360 n’ont pas de zoom, le sujet ou l’action ne doit pas être trop éloigné (ni trop près comme au point précédent)

10 – La captation en 360 est-elle utile

Sur une captation dos à un mur le 360 ne présente pas d’intérêt, un cadrage classique ou plan large serait plus adapté.

Repenser la prise de vue dans l’espace et non dans un cadre.

Ces astuces permettent d’éviter certaine surprise, même s’il est possible de rectifier certain effets indésirables en post-production. (horizon, déformation…) dans tout les cas du temps sera nécessaire.

Ces astuces sont applicables aussi bien en photo qu’en vidéo, pour cette dernière il conviendra en plus d’être vigilant sur la narration immersive tout en tenant compte des contraintes d’une mise en scène 360.

A vos appareils.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*