mes travaux vidéo, pour qui, pourquoi

c’est toujours avec énergie et enthousiasme que j’effectue mes travaux vidéo en tant que graphiste et/ou truquiste

cette activité artistique ne faisant pas parti de mon emploi fixe en plein temps (axé sur le SI com et prost-prod, mais qui me permet aussi de travailler avec des professionnels du milieu audiovisuelle)
c’est avant tout sur mon temps libre que j’opère cette activité, cela reste une passion exercée en loisir…

 

pourquoi ?

C’est avant tout comme je le disais une passion,
et elle remonte à très loin,
tout petit je rêvai, non pas d’un autre monde (bien que) mais de faire des films,
d’ajouter des effets spéciaux, de truquer les images pour rendre réel l’irréel, ou du moins permettre de voir ce que l’on peut difficilement capturer et rendre sur écran, soit du fait que c’était totalement imaginaire ou futuriste, soit que techniquement ce n’était pas possible de filmer.

J’effectuai mes premiers montages vidéo en reliant deux magnétoscope (vous savez, en vhs 😉 )
Mes incrustations de générique et autre effets étaient eux effectués au moyen d’un ordinateur (Thomson TO9+ à l’époque), profitant de la sortie RVB relié par un circuit de ma conception (ben oui, 4 ans d’électronique sa a servit) aux magnétoscopes.
Mon domaine de compétence en tant que développeur a bien servit aussi pour développer mes propres outils graphique numérique, avant que des outils “grand public” ne devienne abordable (de nos jours avec les ordinateurs sur le marché on peu avoir facilement l’équivalent de l’époque d’une station Silicon Graphics abordable).

L’approche de l’image et d’animation de synthèse, m’a permis à certaine occasion d’allier la vidéo et l’animation 3D, repoussant alors vraiment les limites du réel.
De l’époque ou je saisissais au clavier numérique des lignes de coordonnées x-y-z en base data pour générer un image 3D, en passant par la modélisation et l’animation avec une souris, à aujourd’hui avec la motion-capture… que de techniques et de logiciels que j’ai pu voir défiler ou qui ont évolués.

 

La limite créative n’étant, outre technique, que l’imaginaire, c’est ce moteur qui a toujours alimenté ma motivation.


pour qui
?

Pour moi (ma famille mes proches) c’était forcément le cas au début (fiston, anniversaire, vacances), et c’est toujours le cas en quelque sorte, car même pour des projets d’autrui, c’est toujours enrichissant pour soi.

L’avantage certain d’effectuer une tâche pour d’autre que sois même, est de travailler sur une demande précise de rendu, un besoin différent qui surpasse la démarche “d’essai” dans la phase d’autodidacte que j’ai toujours été, s’insérant dans un projet qui est réalisé en équipe, très riche et apportant d’avantage que ses propres réalisation “en solo”, ce qui permet d’apprendre et d’évoluer encore plus, aussi bien techniquement que artistiquement.

Ainsi après plusieurs essais sur des vidéos de mariage, d’anniversaire, vacances, j’ai avec joie participé à plusieurs projets, en tant que truquiste sur des courts métrage,  clips vidéo, bande annonce tv ou encore en conception de graphisme/cartographie animé pour documentaires.

Pour terminer, les travaux effectués sont issus  majoritairement d’une demande et/ou proposition de mon cercle “d’amis”, proche et professionnel, ou étendu par extension du “bouche à oreille”, ou tout simplement parce qu’on a vu mes travaux.
Pas de soucis pour une demande plus “professionnelle”, par exemple une agence ou une production (comme cela a déjà été le cas avec CT PROD, Ere Prod, Baraka Films Production ou encore Canal+ …)

La seule contrainte, outre la faisabilité technique ou artistique, est le temps…

Ces quelques pages vont rapidement faire le tour et présenter quelques uns de mes travaux réalisés.
A retenir :  la confidentialité faisant partie de mon périmètre (et pas seulement professionnel), seul les travaux clôturé et déjà utilisé par le demandeur sont présenté, des travaux en cours ne le sont pas.
Egalement, et afin d’enlever toute ambiguïtés, j’ai tacitement, et cela dès fourniture d’un quelconque élément (photo, vidéo, son, documents), l’autorisation de diffuser sur le présent site (ou dans une bande démo) tout contenu qui m’aura été confié pour réaliser mes travaux, et cela à titre “d’auto-promotion” à des fins de présenter mes travaux, sauf  si un contrat spécifiant le cas contraire à été établi pour le ou les travaux en question. Il es ressort aussi que le demandeur de travaux à en amont les droits nécessaire pour me fournir les dits éléments sur lesquels je vais travailler.

 

Et oui, c’est une passion, un loisir, et en tant que tel c’est sur une partie de mon temps libre qu’est réalisé ce travail, donc forcément le timing peut jouer beaucoup.

Mais dans tout les cas, c’est mon côté perfectionniste qui ressurgit lorsque je m’engage et m’investis sur un projet, mettant un point d’honneur à le finaliser au mieux.

Une réponse à “mes travaux vidéo, pour qui, pourquoi”

  1. dommage que la production avec le réalisateur Christophe Lagrange se foute du monde de façon irrespectueuse, les images ont été récupérées d’un précédent tournage sur le premier documentaire où la prod n’y a jamais mis ni les pieds ni les mains, le vrai cadreur n’a jamais été rémunéré pour cet acte, il en est de même pour le compositeur et le graphiste. Seul le monteur l’a été, mais en qualité de prise de vue, une vrai arnaque, un arrangement entre le réalisateur qui a vue son nom au générique et l’a-pat du gain éventuel en passant sur un chaîne de tv, encore plus flagrant de la tromperie, le nom du cadreur de toutes les interview n’apparaît même pas au générique ni dans les remerciements !! par contre plus que stupéfiant et marquant bien la délicatesse de certain individu: le nom du chien du réalisateur y est au générique dans les remerciements !!!!! comportement professionnel et humain plus que déplorable et méprisant, une honte de l’audiovisuelle Français!